Lee Zeitouni, le 30 décembre 2011.
Lee Zeitouni, le 30 décembre 2011. (REUTERS)

L'affaire Zeitouni sera jugé en France. Après la plainte de la famille de Lee Zeitouni, le parquet de Paris a ouvert mercredi 11 juillet une information judiciaire pour homicide involontaire aggravé par deux circonstances, le manquement délibéré d'une obligation particulière de sécurité ou de prudence et le délit de fuite.

Lee Zeitouni, une jeune Israélienne de 25 ans, avait été renversée en 2011 par une voiture conduite par deux Français à Tel-Aviv (Israël). Les deux hommes avaient ensuite regagné précipitamment la France, pour fuir la justice israélienne. L'affaire a suscité un tollé en Israël, où le collectif "Justice pour Lee" s'est formé, afin de réclamer que les deux hommes soient jugés sur place.

Mais la France n'extradant pas ses ressortissants, l'avocat de la famille a finalement déposé le 29 juin à Créteil (Val-de-Marne) une plainte pour "homicide involontaire", "délit de fuite", "omission de porter secours" et "défaut de maîtrise". Un juge d'instruction sera prochainement désigné pour conduire cette enquête, qui a également été ouverte du chef de non-assistance à personne en péril.