VIDEO. Affaire Jacqueline Sauvage : la grâce présidentielle est-elle possible ?

François Hollande s'est entretenu avec les filles de Jacqueline Sauvage, qui demandent la grâce de leur mère. France 2 fait le point après cette entrevue à l'Elysée, vendredi.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Ce vendredi 29 janvier, François Hollande recevait à l'Élysée les filles de Jacqueline Sauvage. Condamnée pour avoir tué son mari violent, elle fait l'objet d'un vaste mouvement de soutien qui demande sa grâce présidentielle. Le Président de la République se laisse désormais le temps de la réflexion pour trancher. "François Hollande a toujours été réticent à ce concept de grâce présidentielle. Ce n'est pas ma conception du pouvoir disait-il encore au début de la semaine, mais ces derniers jours, la mobilisation en faveur de Jacqueline Sauvage s'est accélérée avec des personnalités politiques de tous bords", note la journaliste Maryse Burgot.

Une affaire symbolique

L'affaire Jacqueline Sauvage est désormais un symbole. "On le voit cette histoire est devenue le combat pour la cause des femmes. L'ignorer aurait été une erreur politique, une faute politique de la part de François Hollande d'où ce rendez-vous aujourd'hui à l'Élysée. Puisque le chef de l'État n'est pas très à l'aise avec cette grâce présidentielle, il pourrait opter pour une grâce partielle, commuée la peine pour que Jacqueline Sauvage sorte plus tôt de prison, mais ce n'est pas encore décidé", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT