Accusé à tort de maltraitance, un couple perd la garde de leur fille

Un couple accusé à tort de maltraitances sur enfant a été privé de sa fille pendant trois ans. La justice vient de les relaxer, la petite fille avait une maladie génétique très rare.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

Premiers mots, premiers pas, Yoan Bombarde et Sabrina Dietsch, les parents de la petite Louna ne les ont pas connus. Cela fait trois ans que les parents de la petite fille vivent loin de leur fille. Depuis le jour où un médecin hospitalier a confondu les symptômes d'une maladie génétique avec des signes de maltraitance. Le signalement est effectué en 2012, Louna a alors trois mois et est immédiatement placé en famille d'accueil. "On s'est effondré, ça a été vraiment très très dur. Pour nous c'était un déchirement parce qu’on ne pouvait pas la ramener avec nous", explique Sabrina. 

Prise de sang

Très vite, le couple est mis en examen. Les soupçons de violence sont tels qu'ils sont obligés de déménager. "À chaque fois qu'on allait faire des papiers en mairie, à chaque fois qu'on allait à l'école, on se sentait montrés du doigt". Ils ont beau crier leur innocence, rien n'y fait. Sabrina, la mère souffre pourtant d'une maladie héréditaire pouvant entraîner des œdèmes et des ecchymoses. C'est grâce à une ultime prise de sang que les parents ont été relaxes. Louna est bien atteinte de la même maladie que sa mère, mais aussi son petit frère. Si le couple espère maintenant récupérer la fillette et ils envisagent désormais de porter plainte contre l'hôpital et les services sociaux. 

Le JT
Les autres sujets du JT