Un acteur mexicain raconte ses "rencontres désagréables" avec Kevin Spacey

Sur son compte Facebook, Roberto Cavazos affirme avoir vécu des moments "proches" du harcèlement sexuel avec l'acteur américain.

L\'acteur Kevin Spacey aux Tony Awards à New Yorkk, le 11 juin 2017.
L'acteur Kevin Spacey aux Tony Awards à New Yorkk, le 11 juin 2017. (MICHAEL ZORN/AP/SIPA / AP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Quelques jours après avoir été accusé d'avoir fait des avances à un adolescent, Kevin Spacey fait face à de nouvelles accusations. Un acteur mexicain a affirmé, lundi 30 octobre, sur sa page Facebook (en espagnol), avoir vécu plusieurs "rencontres désagréables" avec l'acteur américain, héros de la série House of Cards.

"J'ai moi-même eu quelques rencontres désagréables avec Spacey, qui auraient pu s'appeler 'harcèlement'. Si j'avais été une femme, je n'aurais probablement pas hésité à l'appeler comme tel, mais je suppose que l'absence d'un comportement direct ou plus agressif m'a conduit à qualifier l'agression comme 'une de ces choses'", raconte-t-il sur Facebook.

"Nous sommes nombreux à avoir 'une histoire Kevin Spacey'"

Roberto Cavazos n'a pas précisé les dates de ces rencontres mais affirme avoir connu Kevin Spacey lorsque ce dernier occupait le poste de directeur artistique du Old Vic Theatre à Londres, entre 2004 et 2015. L'acteur mexicain a travaillé dans cette compagnie théâtrale en 2008, 2010 et 2011, précise 20 Minutes.

Capture écran du compte Facebook de l\'acteur Roberto Cavazos, mercredi 1er novembre 2017.
Capture écran du compte Facebook de l'acteur Roberto Cavazos, mercredi 1er novembre 2017. (ROBERTO CAVAZOS)

"Nous sommes nombreux à avoir 'une histoire Kevin Spacey'", poursuit l'acteur, précisant "qu'il suffisait d'être un homme de moins de 30 ans pour que monsieur Spacey se sente libre de nous toucher". Roberto Cavazos affirme que la plupart du temps, Kevin Spacey se "trouvait au bar du théâtre et se montrait insistant avec celui qui lui tapait dans l'œil". "Je ne me suis jamais laissé faire, mais je sais que certains ont eu peur de lui dire stop."

L'acteur espère que d'autres acteurs "oseront" faire des révélations dans les prochains jours et indique qu'il ne serait pas surpris si les témoignages sont aussi nombreux que ceux incriminant le producteur américain Harvey Weinstein.