Steven Seagal accusé de harcèlement sexuel

L'actrice Portia De Rossi affirme que l'acteur a ouvert la braguette de son pantalon lors d'une audition dans son bureau pour l'un de ses films.

L\'acteur américain Steven Seagal, le 25 novembre 2016, avant une rencontre avec le président russe Vladimir Poutine.
L'acteur américain Steven Seagal, le 25 novembre 2016, avant une rencontre avec le président russe Vladimir Poutine. (ALEXEI DRUZHININ / SPUTNIK/ AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il ne se passe pas une journée sans que le scandale de harcèlement sexuel qui agite Hollywood depuis qu'a éclaté l'affaire Harvey Weinstein prenne de l'ampleur. L'actrice australienne Portia De Rossi accuse l'acteur américain Steven Seagal de harcèlement sexuel, dans un message posté sur Twitter, mercredi 8 novembre.

"Ma dernière audition pour un film de Steven Seagal se passait dans son bureau, relate la comédienne des séries Ally McBeal et Arrested Development. Il m’a expliqué combien il était important qu’il y ait une alchimie hors plateau tout en me faisant asseoir et en dézippant son pantalon en cuir. Je me suis enfuie et j’ai appelé mon agente. Imperturbable, elle m’a répondu : 'Je ne savais pas s’il te plairait'."

"Il s'est assuré que je voie son arme"

Portia De Rossi n'est pas la première actrice à porter de telles accusations à l'encontre de la star de films d'action. La comédienne américaine Julianna Margulies, connue pour ses rôles dans les séries Urgences et The Good Wife, a révélé dans une interview à la radio SiriusXM avoir été harcelée par Steven Seagal, il y a près de 30 ans à New York.

"Lorsque j'avais 23 ans, une directrice de casting, une femme, m'a dit : 'Steven Seagal veut lire une scène avec toi dans la chambre de son hôtel à 22 heures', a-t-elle raconté. Je suis allée à l'hôtel à 22h40 et elle n'était pas là. Il était là. Seul. Et il s'est assuré que je voie bien son arme, ce que je n'avais jamais vu en vrai. Je suis sortie de là indemne (...) Je n'ai jamais été violée. Et je n'ai jamais été blessée. Je ne sais pas comment j'ai fait pour sortir de cette chambre d'hôtel."

En octobre, une autre actrice, Lisa Guerrero, avait expliqué au magazine Newsweek que Seagal lui avait demandé en 1996 de venir chez lui pour une "répétition privée" à deux. Une proposition qu'elle a dit avoir déclinée.