Plus d’une Française sur deux a déjà été victime de harcèlement ou d’agression sexuelle, selon un sondage

Près de 53% des Françaises déclarent avoir déjà été victimes de harcèlement ou d'agression sexuelle, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et "Le Figaro", paru jeudi.

Près de 53% des Françaises ont déjà été victimes de harcèlement ou d\'agression sexuelle, selon un sondage.
Près de 53% des Françaises ont déjà été victimes de harcèlement ou d'agression sexuelle, selon un sondage. (MAXPPP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Près de 53% des Françaises ont déjà été victimes de harcèlement ou d’agression sexuelle, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting* pour franceinfo et Le Figaro, jeudi 19 octobre. Le chiffre augmente chez les moins de 35 ans avec plus de six femmes sur dix ayant subi ces types d'actes.

38% des Françaises déclarent avoir été victimes de harcèlement sexuel en dehors de leur lieu de travail.
38% des Françaises déclarent avoir été victimes de harcèlement sexuel en dehors de leur lieu de travail. (RADIO FRANCE / FRANCEINFO / STEPHANIE BERLU)

Neuf Français et Françaises sur dix estiment que la question du harcèlement sexuel et des agressions sexuelles est un problème "important". Près d'une personne sur deux le qualifie même de "très important".

Dans ce contexte, 80% des Français (74% des hommes et 85% des femmes), sont favorables au projet de loi prévu pour 2018 visant à verbaliser le harcèlement sexuel de rue. Il a été présenté, mardi, par Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes.

Des différences de point de vue entre générations

Sur le plan générationnel, il existe de très forts clivages. Ce qu'une mère tolérait n'est absolument plus accepté par les femmes de moins de 35 ans. Ainsi, "siffler une fille dans la rue" est perçu différement selon la tranche d'âge interrogée. Près de 60% des femmes âgées de 18 à 35 ans considèrent ce comportement comme répréhensible, relevant du harcèlement ou de l'agression, tandis que seulement un tiers (34%) des femmes de plus de 65 ans partagent ce regard.

*Ce sondage Odoxa-Dentsu Consulting a été réalisé pour franceinfo et le Figaro, auprès de 995 personnes, âgées de 18 ans et plus, interrogées par Internet les 18 et 19 octobre 2017.