VIDEO. Centenaire de 14-18 : hommage à Peugeot et Mayer, les premiers morts de la guerre

C'était il y a un siècle : le 2 août 1914, trente heures avant le début de la Première Guerre mondiale, le sous-lieutenant allemand Mayer et le caporal français Peugeot s'entretuaient sur une petite route de Joncherey. Le village leur a rendu un hommage émouvant.

Voir la vidéo
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Depuis 1922, Joncherey,  village du Territoire de Belfort, célèbre le courage du caporal Peugeot, premier mort français de 14-18 - même si son mémorial a une histoire compliquée. "En 1940, les troupes allemandes ont détruit ce monument qui symbolisait leur défaite de 1918, raconte le chargé de communication de la reconstitution. Il a été ensuite reconstruit et réinauguré en 1959." Mais c'est la première fois, ce 2 août 2014, que Joncherey rendait hommage aux deux premiers tués de 14-18."Ça fait deux ans qu'on travaille sur le projet, on a bien regardé les photos, on est au bouton près. C'est vraiment très émouvant", confie David Amberg, de l'association "Les francs-tireurs lorrains", dans son habit de poilu.

Une reconstitution en présence des descendants de Peugeot et Mayer

Ce qui faisait aussi l'intérêt de cette reconstitution historique, c'était la présence des descendants des deux soldats. "C'est un honneur d'être là. Tout a commencé il y a trois ans, grâce à un historien hollandais qui a beaucoup écrit sur mon grand-oncle", raconte Mme Bühde, petite-nièce d'Albert Mayer. Côté français, le petit-neveu du caporal, Serge Curtit, heureux que "l'Allemagne, la France, l'Europe marchent maintenant ensemble", regrette "qu'il y ait eu autant de sacrifiés". Neuf millions de soldats ont perdu la vie dans ce conflit.