François Hollande a "dédié" ce 11-Novembre "au rassemblement et à l'unité de la France". Le chef de l'Etat a tenu un discours très politique à l'occasion des commémorations de l'armistice de la Grande Guerre, lundi 11 novembre à Oyonnax (Ain). "Notre pays ne peut rien quand il est morcelé, fractionné, divisé", a-t-il déclaré, ajoutant : "Rien n'est plus indispensable que le dialogue, la responsabilité et le respect."

Conspué lors des cérémonies à Paris, le président a déclaré que la République ne devait jamais "rien laisser passer face aux haines, aux intolérances, aux extrémismes, au racisme". Il a aussi estimé que la République exigeait de "ne jamais céder devant les pressions, d'où qu'elles viennent".

A son arrivée en milieu d'après-midi dans l'Ain, François Hollande s'est offert un rapide bain de foule et a une nouvelle fois essuyé quelques sifflets. La cérémonie a cependant été nettement moins agitée que celle de la matinée, sur les Champs-Elysées.

François Hollande commémore la fin de la première guerre mondiale, le 11 novembre 2013, à Paris.
François Hollande commémore la fin de la première guerre mondiale, le 11 novembre 2013, à Paris. (IAN LANGSDON / AFP)