VIDEO. Coup dur pour les abattoirs AIM

Nouveau coup dur pour la filière agroalimentaire dans le Grand Ouest. La justice a tranché, mardi 6 janvier : les abattoirs normands AIM sont en redressement judiciaire. Des centaines d’emplois sont menacés.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

"On veut du boulot, on veut du boulot", scandent les salariés des Abattoirs industriels de la Manche (AIM) réunis, mardi 6 janvier, devant le tribunal de commerce de Coutances, dans la Manche. Ils étaient 400 à faire le déplacement. Ils sont inquiets, car leur entreprise est menacée.

Colère, tristesse et amertume

La décision est tombée dans l’après-midi : l’entreprise est en redressement judiciaire et a un sursis de six mois pour retrouver un repreneur. Les salariés redoutent, à terme, de perdre leur emploi. "On ressent beaucoup de colère, beaucoup de tristesse et beaucoup d’amertume", lâche un salarié.

"Je suis abattu parce que je ne m’y attendais pas", explique un autre. Dans les Abattoirs industriels de la Manche, 600 emplois sont en jeu. Qui voudra reprendre AIM et ses 24 millions de dettes ? Les salariés le savent, il va falloir se battre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les abattoirs AIM à Sainte-Cécile, dans la Manche, le 18 juillet 2013.
Les abattoirs AIM à Sainte-Cécile, dans la Manche, le 18 juillet 2013. ( MAXPPP)