La femme de Vincent Lambert, favorable à l'arrêt de ses soins, nommée tutrice de son mari

L'avocat des parents de Vincent Lambert a déploré une décision "surprenante".

Rachel Lambert, le 5 juin 2015, devant la Cour européenne des droits de l'homme, à Strasbourg (Bas-Rhin).
Rachel Lambert, le 5 juin 2015, devant la Cour européenne des droits de l'homme, à Strasbourg (Bas-Rhin). (PATRICK HERTZOG / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La juge des tutelles a tranché. Rachel Lambert a été nommée jeudi 10 mars tutrice de son mari Vincent, hospitalisé dans un état végétatif depuis 2008, indiquent France 3 Champagne-Ardenne et L'Union. Contrairement aux parents de son mari, Rachel Lambert est favorable à l'arrêt des soins.

Contrôlée par une association

Elle a été nommée tutrice pour une période de 120 mois, "une décision qui restaure la place de l'épouse", selon Me Gérard Chemla, avocat du neveu du patient. Le CHU de Reims, soutenu par les parents de Vincent Lambert, déterminés à maintenir en vie leur fils, avait demandé la nomination d'une tutelle pour "déterminer un référent qui pourrait représenter légalement" le patient.

Cité par L'Union, l'avocat des parents juge que la décision, "surprenante""va à l'encontre de ce qu['ils] demand[aient] et de ce que proposait le procureur, à savoir la nomination d’un tuteur extérieur à la famille Lambert". Le quotidien régional ajoute que l’Union départementale des affaires familiales de la Marne a été désignée comme subrogée tutrice. Ce rôle consiste à surveiller les actes passés par le tuteur, voire à le remplacer en cas de conflit d'intérêts.