Tentative de suicide : le pronostic vital du docteur Bonnemaison toujours engagé

Condamné il y a tout juste une semaine à la prison avec sursis pour avoir donné la mort à une patiente en fin de vie, l'ex-urgentiste Nicolas Bonnemaison a tenté de mettre fin à ses jours.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

Brisé par les épreuves judiciaires, une semaine exactement après la fin de son procès en appel pour empoisonnement de patients en fin de vie, l'ex-urgentiste de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) Nicolas Bonnemaison a été retrouvé inanimé ce samedi 31 octobre au matin par des joggeurs dans une forêt des Landes. Il aurait absorbé des médicaments et tenté de s'asphyxier avec les gaz d'échappement.

Épuisé après ces épreuves judiciaires

Pourtant, il y a une semaine, Nicolas Bonnemaison semblait soulagé après le jugement de la cour d'appel d'Angers. Deux ans de prison avec sursis pour l'empoisonnement d'une personne âgée, mais l'acquittement pour six autres patients incurables. Il y a huit jours, son comité de soutien s'était rassemblé devant l'hôpital où il exerçait pour manifester sa solidarité. Aujourd'hui, ces responsables pointent les responsabilités. Le pronostic vital de Nicolas Bonnemaison est toujours engagé. Ce matin, la police a trouvé près de lui un texte dans lequel le médecin exprimait son épuisement après ces épreuves judiciaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Bonnemaison, à Angers (Maine-et-Loire), le 22 octobre 2015.
Nicolas Bonnemaison, à Angers (Maine-et-Loire), le 22 octobre 2015. (MAXPPP)