Neuf Français sur dix se disent favorables à une loi autorisant l'euthanasie

Quand il s'agit de décider d'une euthanasie à la place d'une personne malade qui n'est pas en mesure de faire connaître sa décision, 53% jugent que c'est à la famille de le faire, 41% au médecin et seulement 6% à un juge.

Parmi les 65 ans et plus, 98% se prononcent pour une évolution de la législation française sur l'euthanasie, selon un sondage BVA publié le 26 juin 2014.
Parmi les 65 ans et plus, 98% se prononcent pour une évolution de la législation française sur l'euthanasie, selon un sondage BVA publié le 26 juin 2014. (GODONG / BSIP / AFP)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les Français prêts à aller plus loin que la loi Leonetti. Près de neuf personnes sur dix (89%) se disent favorables à une loi autorisant l'euthanasie, selon un sondage BVA paru jeudi 26 juin dans Le Parisien/Aujourd'hui en France.

L'étude, réalisée mercredi 25 juin à la suite de l'acquittement à Pau du docteur Nicolas Bonnemaison, qui avait décidé seul d'avancer la mort de certains patients en phase terminale, ne révèle une opposition à l'euthanasie légalisée que chez 11% des personnes interrogées. Parmi les 65 ans et plus, 98% se prononcent pour une telle évolution de la législation française.

Quand il s'agit de décider d'une euthanasie à la place d'une personne malade qui n'est pas en mesure de faire connaître sa décision, 53% jugent que c'est à la famille de le faire, 41% au médecin et seulement 6% à un juge.

 

Sondage réalisé le 25 juin auprès d'un échantillon de 979 personnes représentatif de la population française de 18 ans et plus (méthode des quotas).