L'ex-praticien Nicolas Bonnemaison condamné à deux ans de prison avec sursis

L'ancien urgentiste de l'hôpital de Bayonne jugé en appel pour la mort de sept patients en fin de vie n'ira pas en prison.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

Le Dr Bonnemaison s'est dit soulagé à la sortie du Palais de justice d'Angers (Maine-et-Loire) ce samedi 24 octobre. L'ancien urgentiste était jugé en appel pour avoir donné la mort à sept de ses patients lorsqu'il exerçait à Bayonne.
Pourtant, il a été condamné à deux ans de prison avec sursis, coupable d'avoir attenté à la vie d'une seule de ses patientes. Il a été acquitté pour les six autres, au bénéfice du doute.

"C'est une décision qui dit aujourd'hui que le médecin a bien agi en médecin, même si pour un cas on peut toujours se poser la question", explique Me Arnaud Dupin, avocat du Dr Nicolas Bonnemaison.

Au chômage

"La vie continue, on vivra avec. On lui a rétabli sa dignité et pour nous ça suffit", témoigne Pierre Iramuno, fils de la victime pour laquelle l'ex-médecin a été condamné. Aujourd'hui, le docteur Bonnemaison est au chômage. En 2015, l'Ordre des médecins l'a radié à vie, mais il a fait appel de cette décision.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Bonnemaison, à Angers (Maine-et-Loire), le 22 octobre 2015.
Nicolas Bonnemaison, à Angers (Maine-et-Loire), le 22 octobre 2015. (MAXPPP)