Environnement : ces communes qui ont abandonné les pesticides

La campagne contre l'usage des pesticides dure jusqu'au 30 mars. De nombreuses municipalités ont choisi de s'en passer, comme au Pré-Saint-Gervais en région parisienne.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

Fini les produits chimiques pour nettoyer les allées du cimetière du Pré-Saint-Gervais (Seine-Saint-Denis). Les jardiniers de la ville ont désormais à leur disposition des rotofils thermiques et électriques. Mais dans cet univers très minéral, la verdure ne doit pas disparaître. "Ça nous permet, sur des allées gravillonnées, de laisser repousser la pelouse", explique la responsable des personnels techniques du lieu au micro de France 3.

Interdiction dès 2017

Depuis des années, la ville a décidé d'abandonner tous les produits phytosanitaires et de ressortir des outils comme la binette, afin de désherber les parterres. L'absence de pesticides implique de trouver des techniques pour protéger les sols contre les pousses indésirables, comme le paillage par des copeaux de bois et de l'écorce. Une façon d'habiller le sol et de maintenir l'humidité à cette hauteur. Dès 2017, toutes les communes devront supprimer les pesticides. Ce sera ensuite le tour des particuliers en 2019.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme pulvérise des pesticides à Toupa (Côte-d'Ivoire), le 30 novembre 2015.
Un homme pulvérise des pesticides à Toupa (Côte-d'Ivoire), le 30 novembre 2015. (TALAR KALAJIAN / AFP)