Emploi : un nouveau type de congé sur le point d'être lancé dans les entreprises et associations

Le gouvernement veut instaurer un "congé-engagement". Six jours par an pour des actions de bénévolat. Le chef d'entreprise ne pourra s'y opposer, mais ce sera un congé sans solde.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

Il existe 1,3 million d'associations en France. Le gouvernement se tourne vers elles en proposant le "congé-engagement" aux bénévoles. Un congé sans solde pouvant aller jusqu'à six jours par an et fractionnable journée par journée. "Beaucoup de gens manquent de temps dans leurs engagements et ne se sentent pas assez valorisés. Cette mesure permet de valoriser l'engagement et de trouver du temps", explique Antoine Colonna d'Istria, association de mécénat Pro Bono Lab.

Les PME s'inquiètent

Pour prendre le congé, il faut respecter certaines conditions. Il faut que l'association soit d'intérêt général, être un cadre de l'association : président, trésorier ou membre du conseil d'administration, et enfin ne pas être rémunéré par l'association. Trois millions de personnes sont concernées. Certains craignent pour les entreprises et, notamment, les PME. Ce projet de loi pourrait être présenté en Conseil des ministres dans les prochaines semaines.

Le JT
Les autres sujets du JT
(CAPTURE ÉCRAN FRANCE 2)