Egalité homme-femme : la répartition des tâches domestiques en trois graphes

Le Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Crédoc) publie une enquête sur la répartition des décisions et des tâches dans les couples.

Les femmes consacrent deux fois et demi plus de temps aux tâches domestiques que les hommes, selon une étude du Crédoc datée de mars 2015.
Les femmes consacrent deux fois et demi plus de temps aux tâches domestiques que les hommes, selon une étude du Crédoc datée de mars 2015. (TETRA IMAGES / GETTY IMAGES)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Les couples homme-femme choisissent à deux leur maison, mais c'est madame qui balaie", pourrait-on résumer. Une étude du Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Crédoc) publiée par la Caisse d'allocations familiales (PDF) montre que la parité est encore loin d'être installée dans les foyers. Si les membres d'un couple homme-femme choisissent leur logement à deux et mettent en commun leurs revenus, ce sont toujours les femmes qui sont chargées des tâches ménagères. Et l'arrivée des enfants ne fait que renforcer cette répartition inégale des tâches.

Les femmes consacrent 2,5 fois plus de temps aux tâches domestiques

Beaucoup d'hommes en couple reconnaissent ne pas entretenir leur foyer. Au quotidien, les mères passent deux fois et demi plus de temps à effectuer les tâches domestiques, en moyenne 117 minutes par jour contre 46 minutes pour les hommes.

Le ménage aux femmes, le bricolage aux hommes

De leur propre aveu, les hommes semblent se tenir à l'écart des aspirateurs, chariots de courses et fourneaux… Selon l'étude du Crédoc, 91% disent ne pas repasser, 60% ne pas faire le ménage, 50% ne pas toucher aux fourneaux  ni à la vaisselle (48%). Et 36% ignorent les courses.

En revanche, 93% des femmes en couple font le ménage, 93% la cuisine, 85% les courses quotidiennes, 83% la vaisselle et 73% le repassage. Seuls le bricolage et le jardinage reviennent aux hommes plus souvent qu'à leurs compagnes. Là encore, le temps quotidien accordé à chaque tâche montre une division genrée très nette.

L'arrivée des enfants renforce les écarts

L'arrivée d'un enfant semble apporter un surcroît de légitimité à la parole féminine : en cas de désaccord sur divers sujets, 37% des mères disent avoir le dernier mot, contre 31% des femmes sans enfants vivant en couple.

Revers de la médaille, le déséquilibre du fardeau domestique et parental s'accentue aux dépens des femmes. Sans enfant, une femme consacre 38 minutes par jour en moyenne au ménage, mais 45 minutes avec deux enfants et 62 minutes avec trois. Les hommes, pères ou non, ne dépassent jamais 14 minutes.

En outre, les femmes concèdent trois fois plus souvent avoir davantage dû renoncer à des ambitions professionnelles que leurs conjoints (18 % des femmes, contre 6 % des hommes).