VIDEO. Les textos ne sont pas une menace pour l'orthographe des ados

La pratique des textos leur offre même une occasion supplémentaire de pratiquer l'expression écrite, estime une étude du CNRS.

Voir la vidéo
JOSSELIN DEBRAUX - FRANCE 2
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Slt cv ? Tu vi1 2m1 ? J’tapLDKej’pe @+ !" Vous ne comprenez pas ce SMS et vous vous inquiétez de l'orthographe de celui ou celle qui l'a écrit ? Pas de panique. Contrairement à ce que pensent beaucoup de parents et d'enseignants, les textos ne nuisent pas à l'orthographe des adolescents. Une étude de chercheurs français du CNRS, publiée mardi 18 mars, bat cette idée reçue en brèche. Au passage, ce SMS se traduit ainsi : "Salut, ça va ? Tu viens demain ? Je t'appelle dès que je peux. A plus tard !"

"Aucun lien entre le niveau en orthographe et les SMS"

Les chercheurs du Centre de recherche sur la cognition et l'apprentissage se sont penchés sur 4 524 SMS rédigés par 19 jeunes âgés de douze ans et qui n'avaient jamais possédé ou utilisé de téléphone mobile avant le début de l'étude.

Leurs travaux montrent que lorsque les jeunes commencent à écrire des textos, "c'est le niveau en orthographe traditionnelle qui détermine la forme des SMS envoyés, et non pas les SMS qui influencent négativement l'orthographe traditionnelle". Et lorsque la pratique des SMS est déjà ancrée, au bout d'un an, "il n'existe aucun lien entre le niveau en orthographe traditionnelle et la forme des SMS", assurent les chercheurs.

"Contrairement aux craintes souvent exprimées, ce sont les bons élèves en orthographe qui font beaucoup de 'textismes' [variantes et approximations orthographiques d'un mot par rapport à l'écrit traditionnel utilisées dans les SMS] en rupture avec le code traditionnel et les moins bons qui en font le moins", souligne le CNRS.

Une adolescente rédige un texto sur son téléphone.
Une adolescente rédige un texto sur son téléphone. (C. DITTY / CULTURA CREATIVE / AFP)