Trois questions sur le décalage des vacances de printemps dans certaines académies

C’est dans la zone B que les dates de ces vacances posent problème, en raison des jours fériés. Franceinfo fait le tour de la question.

Des enfants arrivent dans une école de La Rochelle (Charente-Maritime), le 4 septembre 2017.
Des enfants arrivent dans une école de La Rochelle (Charente-Maritime), le 4 septembre 2017. (XAVIER LEOTY / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le calendrier scolaire fait régulièrement polémique. Cette année, les vacances de printemps 2018 se sont transformées en casse-tête dans certaines académies. Pour y voir plus clair, franceinfo revient sur ce nouveau problème qui concerne la zone B (les académies d'Aix-Marseille, Amiens, Caen, Lille, Nancy-Metz, Nantes, Nice, Orléans-Tours, Reims, Rennes, Rouen et Strasbourg).

1Quel est le calendrier initial ?

Comme l'indique le site de l'Education nationale, pour les vacances de printemps de la zone B, la fin des cours est normalement prévue le samedi 21 avril 2018 avec une reprise le lundi 7 mai 2018.

2Pourquoi pose-t-il problème ?

La rentrée se fait le lundi 7 mai, au début d'une semaine à trous car ponctuée par deux jours fériés : le mardi 8 mai et le jeudi 10 mai (qui correspond cette année au jeudi de l'Ascension). De quoi faire craindre "une semaine extrêmement perturbée" et "beaucoup d’absentéisme", comme l'a fait la rectrice de l’académie d’Orléans-Tours dans les colonnes de La République du Centre

Le calendrier scolaire national est arrêté par le ministre de l'Education, mais "il peut être adapté, dans des conditions fixées par décret, pour tenir compte des situations locales", selon le code de l'Education. De telles modifications sont "rares", selon la rue de Grenelle.

3Quelles académies ont déjà décalé les vacances de printemps ?

Elles l'ont fait. L'académie d'Orléans-Tours a annoncé, le 21 septembre, une modification du calendrier scolaire. Les vacances de printemps auront lieu du mercredi 25 avril après la classe au lundi 14 mai 2018. "C’est une décision raisonnable", a commenté la rectrice de l’académie d’Orléans-Tours.

Elles y pensent. L'académie de Rennes propose la même décision, avec les mêmes dates. La modification n'a pas encore été actée. Il s'agit d'un projet "sous réserve de l’avis prochain des fédérations de parents d’élèves, des organisations syndicales des chefs d’établissement et enseignants ainsi que des collectivités territoriales", précise l'académie de Rennes.

L'académie d'Aix-Marseille songe également à modifier le calendrier. "Rien n’est arrêté, mais nous étudions la question", a indiqué le rectorat dans le quotidien régional La Provence. Les académies de Caen et Rouen sont sur la même ligne : celle d'un décalage.

Elles n'ont pas encore abordé la question. "Le sujet n’est pas à l’ordre du jour. Et en tout cas il ne pourrait pas l’être sans coordination avec l’académie de Lille", a indiqué le rectorat de l’académie d’Amiens au Courrier Picard.

Même son de cloche du côté de l'académie de Nancy-Metz. "Les dates des vacances scolaires ne devraient pas changer dans l’académie de Nancy-Metz. Ce n’est pas à l’ordre du jour", a indiqué le cabinet de la rectrice à L'Est républicain.