États-Unis : retarder l'entrée à l’école des enfants d'un an se généralise

France 2 s'intéresse à une pratique constatée aux États-Unis depuis plusieurs années. Il s'agit de repousser l'entrée de son enfant à l’école pour qu'il soit plus mûr et obtienne de meilleurs résultats. 

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

Dans huit mois, ce petit garçon devrait en théorie entrer en CP mais il va encore devoir attendre. Cassidy et son copain Zacharie ont un an de retard à l'école. Leurs parents ont fait ce choix alors qu'ils ne rencontrent aucun problème scolaire. "C'est dur l'école aujourd'hui, il y a beaucoup de pression sur les enfants. (...) Si je peux donner à mon fils un peu plus de confiance et de maturité, c'est une bonne chose", estime Reagan Wellis, la maman de Zacharie. 

Avec des enfants plus âgés, les résultats sont meilleurs

Dans cette classe à New York (États-Unis), près de la moitié des élèves ont un an de retard. Zacharie sait qu'il est le plus âgé et n'en tire aucune honte. Retarder l'entrée en CP est une pratique encouragée par les enseignants de cette école privée qui pensent qu'ils absorbent plus de connaissances. Si les instituteurs sont favorables à cette pratique, c'est qu'avec des enfants plus âgés, les résultats sont meilleurs. Or aux États-Unis, les professeurs sont évalués en fonction des notes de leurs élèves.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une affiche contre le harcèlement à l\'école dans un collège parisien, le 11 octobre 2016.
Une affiche contre le harcèlement à l'école dans un collège parisien, le 11 octobre 2016. (VINCENT ISORE / MAXPPP)