Rythmes scolaires : découvrez les horaires de vos enfants sur Internet

Un site Internet est lancé ce lundi par le ministère de l’Education nationale, pour présenter les horaires de la plupart des écoles, à la prochaine rentrée. La généralisation obligatoire des nouveaux rythmes scolaires entre en vigueur en septembre.

(les rythmes scolaires détaillés sur internet © Maxppp)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Le débat sur la nouvelle semaine scolaire touche à sa fin. La plupart des mairies ont aujourd’hui choisi l’organisation, mise en place à la prochaine rentrée. L’application de la réforme devient obligatoire à partir de septembre et le choix des communes est présenté sur un site Internet. 

La plupart des écoles, dans le rang de la réforme

Le tableau présenté sur le site lancé par le ministère de l’Education nationale est quasiment complet, avec 97% des horaires affichés pour les 52.900 écoles publiques, soumises en septembre à la réforme des nouveaux rythmes. Les familles peuvent s’informer sur le site 5matinees.education.gouv.fr. Les informations seront complétées ces prochains jours, en fonction des réponses des mairies.

Si les activités périscolaires sont facultatives, certains élus refusent de les organiser. D’autres comme à Asnières-sur-Seine et Levallois-Perret en région parisienne ne veulent pas ouvrir les écoles le mercredi matin. Le ministre, Benoît Hamon a prévenu que, dans ce cas, les préfets devront rappeler les récalcitrants à l’ordre de "la légalité ".

Le rythme préféré pour neuf demi-journées

Selon la comptabilité du ministère, la plupart des écoles fonctionneront en septembre avec un rythme de neuf demi-journées par semaine. Les autres utiliseront les outils présentés par Benoît Hamon et qui ne figuraient  pas dans le décret de son prédécesseur Vincent Peillon. il s'agit d'un regroupement des activités périscolaires sur un seul après-midi ou encore une semaine de classe un peu raccourcie mais avec des heures rattrapées sur le temps des vacances.

A Marseille, par exemple, où le maire UMP, Jean-Claude Gaudin, était opposé à la réforme, un choix a finalement été arrêté, alors que les parents s’interrogeaient sur leur organisation à mettre en place pour septembre.

Les activités des 445 écoles publiques seront regroupées le vendredi après-midi. Cette solution intéresse aussi de plus petites communes qui avaient beaucoup du mal à trouver des intervenants en musique, art plastique ou sport, pour une heure, plusieurs fois par semaine, un rythme peu rentable et peu attrayant.

Les mairies peuvent ainsi s’arranger avec des communes voisines et proposer à la personne choisie, un temps de travail plus complet.