Retraite : à la découverte de l'école des grands-parents européens

Les séniors sont de plus ne plus nombreux à vouloir donner de leur temps. France 2 revient sur le phénomène.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

En France, à l'heure de la retraite, nombreux sont les seniors qui donnent de leur temps. Anne Barré sait y faire avec ses petites-filles. Alors elle a voulu faire bénéficier d'autres enfants de son expérience. Elle est devenue grand-mère de coeur. Tous les lundis après-midi, avec son amie, elles animent bénévolement des ateliers du langage dans une école maternelle. Autour d'elles, des enfants de grande section qui ne maîtrisent pas le français ou sont d'une extrême timidité.

Retour sur les bancs de l'école

Durant une heure, des exercices qui passent par le jeu et certaines astuces comme le micro magique. "J'aime voir les progrès qu'ils font", explique Anne Barré. Au fil des mois, elles ont tissé des liens avec ces enfants. Un climat de confiance favorisé par le petit nombre d'élèves. Ce ne sont pas des maîtresses, mais le travail sur les enfants porte ses fruits. Mais attention, on ne s'improvise pas intervenant comme cela. Chaque mois, les bénévoles de l'école des grands-parents européens retournent en formation. Pour intervenir dans les écoles, ces bénévoles ont obtenu l'agrément du rectorat.

Le JT
Les autres sujets du JT