VIDEO. Latin, grec, classes bilangues : ces options que le nouveau ministre de l'Éducation veut remettre au goût du jour

Le nouveau ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer, se dit "choqué" par la disparition de ces dispositifs qu'il voit comme des outils de promotion sociale. 

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Grec, latin, classes bilangues et sections européennes : ces enseignements et dispositifs vont-ils retrouver une place centrale au collège ? C'est ce que semble souhaiter le nouveau ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer. "J'ai été choqué de la suppression de dispositifs qui marchaient bien", a déclaré le ministre à leur sujet. France 2 s'est penché sur ce que le ministre pourrait remettre à jour.

Le gouvernement fait machine arrière 

Lors de sa campagne, Emmanuel Macron lui-même y faisait référence : "Partout, je veux remettre les classes bilangues, l'enseignement des humanités". Le nouveau gouvernement ferait donc machine arrière sur la réforme du collège de 2015. Les établissements qui le souhaitent pourront à nouveau proposer des options "Langues anciennes".

Une référence à la réforme du collège votée en 2015. Si les établissements avaient finalement obtenu le droit de maintenir les options latin et grec, le nombre d'heures qui leur étaient attribuées avaient baissé, et elles avaient perdu du terrain au profit d'enseignements pluridisciplinaires. Quant aux classes dites "d'excellence", l'ancien gouvernement entendait favoriser l'égalité entre tous les élèves en les réformant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de l\'Education Jean-Michel Blanquer, alors directeur de l\'Essec, le 19 mars 2014 à Paris.
Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer, alors directeur de l'Essec, le 19 mars 2014 à Paris. (SIPA)