Où sont les femmes dans les livres ? Une bachelière dénonce

Il n’y a pas assez de femmes dans les manuels scolaires. C’est ce que dénonce une jeune bachelière bordelaise qui a profité de ses vacances pour adresser une pétition au ministre de l’Education nationale.

(Les hommes célèbres sont beaucoup plus cités que les femmes dans les manuels scolaires. Photo d'illustration. © Maxppp)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Mais où sont les femmes ? Pas dans les manuels scolaires en tous cas. C’est le triste constat d’Ariane, 17 ans, qui vient d’obtenir son BAC avec mention. C’est le journal Libération qui raconte ce matin dans ses colonnes l’initiative de cette jeune Bordelaise qui a décidé de lancer un appel au ministre de l’Education nationale Benoit Hamon pour que les personnalités féminines qui ont marqué leur temps trouvent aujourd’hui leur place dans les programmes.  

"Ce que ce programme montre, c'est à quel point les femmes peuvent vivre dans l'ombre des hommes"

Sa pétition "Donnez une femme aux femmes dans les programmes scolaires" postée sur la plateforme change.org a déjà recueilli près de 13.600 signatures en trois semaines. "Actuellement, une seule femme a l'honneur de voir son nom figurer dans la liste officielle des philosophes à étudier en Terminale : Hannah Arendt. Est-elle donc la seule femme philosophe existante ? Ou bien la seule qui vaille la peine qu'on l'étudie ? " interroge la jeune fille.

"Ce que ce programme montre, c'est à quel point les femmes peuvent vivre dans l'ombre des hommes, comment l'histoire retient les hommes et non les femmes ", déplore-t-elle. Et la philosophie n’est qu’un exemple parmi d’autres, "les femmes de lettres manquent également cruellement aux programmes de Français et de Littérature" , souligne Ariane, qui poursuit : "Ce que le choix de faire enseigner des œuvres telles que Les Mains libres, qui brandit une image de la femme-objet uniquement définie dans son pouvoir érotique n'arrange pas beaucoup ".

3,2% de femmes citées dans les manuels scolaires 

Auteur d’un rapport  intitulé "Stéréotypes masculins et féminins dans les manuels scolaires : faire de l'école un creuset de l'égalité", le sénateur PS Roland Courteau, sans parler de sexisme, confirme. La place faite aux femmes dans les manuels d'histoire, de mathématiques et de français est bien à la marge. Et les domaines scientifiques, des arts et des sciences demeurent aussi très masculins.

"Tous les manuels scolaires, tous, démontrent que les femmes sont sous-représentées" , affirme le rapporteur dans une vidéo de présentation de l'étude début juillet. Un déséquilibre particulièrement visible quand on regarde le nombre de personnages masculins et féminins célèbres : 1057 noms de personnalités masculines sont cités contre 35 personnages historiques féminins, soit  3,2 %, indique le rapport. Selon le Centre francilien de ressources pour l’égalité femme homme Hubertine Auclert, sur près de 3 500 personnages sexués répertoriés dans les manuels scolaires, on trouve une femme pour cinq hommes.

Inciter les éditeurs à  rétablir l’équilibre

Roland Courteau lance des pistes pour que les femmes retrouvent leur rang dans les écoles, collèges et lycées de France, en créant par exemple un palmarès des manuels scolaires exemplaires. "Nous proposons également d’encourager les maisons d’éditions en leur attribuant un label dans la démarche d’exemplarité" , indique le rapporteur.

Une autre proposition vise le CNDP, le  Centre national de documentation pédagogique, qui doit pouvoir créer et gérer une banque publique de ressources iconographiques d’images non stéréotypées "afin que les éditeurs n‘aient plus de difficultés à trouver la photographie d’une femme pompier par exemple" , explique le sénateur.

Pas assez de femmes dans les manuels scolaires ? Ecoutez la réaction de Sylvie Marcé dirige les éditions Belin. Propos recueillis par Raphaël Godet
--'--
--'--