Mixité au collège : la carte scolaire bientôt redessinée ?

Selon Libération, la ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem souhaite modifier la sectorisation pour recréer de la mixité sociale et freiner le phénomène des "collèges ghettos". Une dizaine de départements devraient prochainement tester le dispositif.

(L'Etat aurait désormais le pouvoir d'affecter un élève dans un collège selon ses origines sociales © Fotolia)
avatar
Margot DelpierreRadio France

Mis à jour le
publié le

Aujourd'hui, quand un élève entre au collège, il se voit attribuer un établissement selon l'endroit où il habite. C'est le principe de la carte scolaire. Désormais, selon Libération, l'Etat aurait le pouvoir d'affecter cet élève dans un collège en particulier, compte tenu de ses origines sociales.

Des élus volontaires... mais sceptiques

Il faut donc redécouper la carte. Un comité scientifique créé pour l'occasion plancherait déjà sur la question, et la communauté éducative réfléchit à des campagnes pour sensibiliser les parents aux bienfaits de la mixité sociale. 

D'après Libé, une dizaine de départements volontaires expérimenteront le dispositif, détaillé début novembre. Le journal raconte que depuis des mois, discrètement, les conseillers de la ministre rencontrent des élus et "scrutent à la loupe les quartiers jusqu'à repérer les noms des rues et connaître les catégories socio-professionnelles des habitants".

Une réforme potentiellement explosive

Ils travailleraient avec certains élus volontaires, à l'image du président socialiste de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel. Ce dernier a vite accepté de participer, même s'il a quelques doutes : "Quand vous n'avez aucune mixité sociale sur l'ensemble de la ville, vous faites comment ?" , se demande le socialiste.

Najat Vallaud-Belkacem avait déjà provoqué une levée de boucliers après la réforme du collège. La carte scolaire est un autre sujet sensible. Tant pis, la ministre tente quand même le coup, à quelques semaines des régionales.