Le professeur mis en examen pour agressions sexuelles sur mineurs avait déjà été condamné

Un professeur mis en examen pour agressions sexuelles sur mineurs dans l'Essonne avait déjà écopé d’une condamnation pour des faits similaires au Royaume-Uni, révèle ce vendredi la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem.

(Le collège Blaise Pascal à Villemoisson-sur-orge où le professeur de mathématiques exerçait © Google street view)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Un professeur de mathématiques exerçant au collège Blaise-Pascal à Villemoisson-sur-Orge (Essonne) a été interpellé mercredi à son domicile de Sainte-Geneviève-des-Bois. A l’issue de sa garde à vue, il a été déferré devant un juge d’instruction pour "agression sexuelle sur mineur de 15 ans" et pour "détention ou acquisition d'image à caractère pornographique d'un mineur de 15 ans". Il est placé en détention provisoire.

L'enseignant avait déjà été condamné en 2006 au Royaume-Uni pour des faits de pédophilie. Une commission administrative, composée de 35 membres, comprenant des représentants de l'administration et des syndicats, l’avait autorisé à l’unanimité à continuer à enseigner en France en 2007, "la matérialité des faits étant sujette à caution" .

Najat Vallaud-Belkacem a jugé les faits "intolérables" et a diligenté une enquête administrative.

"Cela m’est insupportable ", a déclaré la ministre de l'Education nationale dans un communiqué. Il avait été condamné par un tribunal britannique à quinze mois de prison et une exclusion de tout travail avec des enfants. "Cet aveuglement devant des faits si graves ne peut rester sans suite" , poursuit Najat Vallaud-Belkacem qui a annoncé une enquête administrative pour "faire toute la lumière sur les responsabilités de chacun" .

Rien ne permet d'établir qu'un élève du collège où il exerce ait été victime. Une cellule psychologique a été mise en place dans l’établissement.

"Des pulsions homosexuelles à tendance pédophiles"

L'enquête qui a conduit à l'arrestation de l'enseignant a commencé par la découverte par un groupe de jeunes d'un téléphone portable et d'une carte micro SD, qui sera confiée aux enquêteurs du commissariat Corbeil Essonnes. Cette carte contenait des images et des vidéos pédo-pornographiques, selon un communiqué du parquet d'Évry.

Les enquêteurs y découvrent "plusieurs milliers d'images et de vidéos pédopornographiques". Ils y trouvent également "un film vidéo" dans lequel un homme, qui s'avérera plus tard être l'enseignant, "était en présence d'un mineur sur lequel il commettait une agression sexuelle".

Identifié et interpellé à son domicile, l'enseignant de 55 ans a été placé en garde à vue. Il a reconnu avoir eu recours au téléchargement de vidéos ou images à caractère pédo-pornographique sur Internet. Et a admis avoir des pulsions homosexuelles à tendance pédophiles, confirmées par les conclusions de l’expertise psychiatrique.

A l’issue de sa garde à vue, il a été déferré devant un juge d’instruction pour agression sexuelle sur mineur de 15 ans et pour détention ou acquisition d'image à caractère pornographique d'un mineur de 15 ans. Il est placé en détention provisoire.