La Manif pour Tous place des enseignants sous surveillance

INFO FRANCE BLEU LOIRE OCEAN | "La Manif pour Tous de Loire-Atlantique" a écrit cet été à plus d'un millier de chefs d'établissements publics et privés de ce département.

(La Manif pour Tous a mené l'année dernière le combat contre le mariage homosexuel © RF/ Nathanaël Charbonnier)
Radio France

Mis à jour le
publié le

A l'origine d'une forte mobilisation l'an dernier contre le projet de loi de mariage homosexuel, le collectif La Manif pour Tous ne lâche rien, et notamment dans les Pays de la Loire. Il multiplie les initiatives, contre ce qu'il appelle "la théorie du genre". Des principes qui seraient enseignés aux élèves pour nier les différences sexuelles entre filles et garçons. Dans la lettre adressée aux chefs d'établissements de Loire-Atlantique, il promet une vigilance "sur le choix des enseignants en matière de manuels scolaires ou encore d'éducation sexuelle".

La Manif pour Tous place des enseignants de Loire-Atlantique sous surveillance, reportage Antoine Denéchère
--'--
--'--

Le porte-parole du collectif France de Lantivy assume mais refuse de parler de surveillance ou de menace.

"Ce courrier avait pour vocation d'éveiller les directeurs d'établissements à ces avancées masquées de la théorie du genre" (France de Lantivy)
--'--
--'--

  

Mais du côté des chefs d'établissement, on réagit mal à ce genre de courrier, qualifié d'"inédit" par Thierry Chouquet, principal du collège Salvador-Allende de Rezé près de Nantes et membre du syndicat départemental des chefs d'établissements de l'UNSA-Education 44.

Thierry Chouquet s'étonne d'une "surveillance hors de tout cadre légal"
--'--
--'--