Evry : le directeur qui filmait les élèves a laissé un message posthume

Le directeur qui s’est jeté sous un RER en gare du Coudray-Montceaux lundi a laissé un message sur un dictaphone dans lequel il reconnaît avoir filmé des enfants en train de se changer pour une activité périscolaire a expliqué ce mardi le procureur de la République d'Evry.

(Le directeur voulait filmer des enfants en train de se changer (photo prétexte) © maxPPP)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Tout s'est passé vendredi à la pause-déjeuner. Des filles élèves en CM2, qui se changent dans une classe avant de pratiquer une activité périscolaire, remarquent quelque chose qui clignote dans un dossier. C'est à ce moment-là qu'elles découvrent une caméra en train d'enregistrer. Elles le signalent à un enseignant qui va récupérer la caméra. Dès vendredi soir, des parents ont déposé une main courante. Lundi, quatre plaintes ont été déposées et plusieurs enfants ont été interrogés par les enquêteurs. Ce qui va déclencher une enquête pour atteinte à la vie privée de mineurs. Hier plusieurs enfants ont été auditionnés. Et les enquêteurs ont fait le lien avec le directeur dont la disparition est constatée dans la journée.

Dans sa poche, une dictaphone...

On apprendra ensuite qu'il s'est jeté sous un RER en gare du Coudray-Montceaux. Dans sa poche, il y avait un dictaphone dans lequel il avait enregistré un message posthume. Il disait "mettre fin à ses jours dans la mesure où les faits ont été portés aux services de police et qu'il ne peut pas supporter l'idée de devoir répondre de cela à la justice"  a indiqué ce mardi matin le procureur de la République à Evry. Il a aussi indiqué qu'une "seule caméra" a été retrouvée dans l'école. Et qu'"aucun élément d'agression corporelle" n'a été constaté.