Étudiants : travailler, un obstacle ou une chance ?

2 étudiants sur 10 travaillent en parallèle de leur cours. Un choix parfois mais une nécessité souvent. L'Insee a publié une grande étude sur le sujet.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Travailler toute l'année pour payer ses études, c'est bien mais attention à ne pas travailler trop. Ce numéro d'équilibriste, un étudiant sur 5 y est confronté. Peut-on travailler sans mettre en danger ses études ? Trois jours par semaine, cette étudiante en biologie sert des crêpes dans un restaurant parisien. Pour 24 heures hebdomadaires, Zoé touche 750 euros par mois auxquels s'ajoutent quelques centaines d'euros de pourboire.

10% des étudiants exercent un emploi à l'année

Au premier semestre, Zoé a flirté avec le danger. Trop d'heures à la crêperie, résultat : elle a loupé ses examens. Pour sauver son année, elle a renoncé à 6 heures de travail hebdomadaires. Comme Zoé, 10 % des étudiants exercent un emploi à l'année. À partir de combien d'heures met-on ses études en danger ? Un étudiant sur 10 est confronté à ce risque. Chaque année, ce professeur d'économie voit des jeunes déserter les cours. 22 000 étudiants travaillent tout au long de l'année en France, pour un salaire moyen de 740 euros par mois

Le JT
Les autres sujets du JT
Des étudiants dans un amphithéâtre, le 2 décembre 2016. (Photo d\'illustration)
Des étudiants dans un amphithéâtre, le 2 décembre 2016. (Photo d'illustration) (MAXPPP)