Éducation : à la découverte de l'école de demain ?

France 2 vous fait découvrir un réseau d'écoles privées implantées dans les quartiers défavorisés.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

En 2015, la question de l'éducation aux valeurs est revenue au premier plan en particulier dans les quartiers défavorisés. En uniforme, vert pour les garçons, rouge pour les filles, dans l'école du cours Saint-Exupéry, on hisse le drapeau français et on chante la Marseillaise ainsi que l'hymne européen tous les matins, la main sur le coeur.

Hisser haut les couleurs de la France, avec un objectif prioritaire : "Le projet de l'école c'est d'intégrer les enfants, éventuellement, par effet de ricochet, permettre aux familles de s'intégrer, et bien sûr avoir un discours sur la laïcité qui est très fort", explique Patrick Bergot, directeur du cours Antoine de Saint-Exupéry (Asnières, Hauts-de-Seine).

Plus de réussite scolaire

Pas de tutoiement et une médaille pour récompenser les élèves méritants. L'objectif ? Plus de réussite scolaire en banlieue et pour y parvenir, de toutes petites classes. Six enseignants se partagent 52 élèves, du CP à la cinquième. À l'heure du déjeuner, chacun amène son repas et tout le monde se mélange. Professeurs et élèves à la même table, pour les adultes c'est l'occasion de tisser des liens et de dénouer des crises.

Le cours Saint-Exupéry est né de l'impulsion de l'association Espérance banlieues. C'est le troisième établissement de ce genre financé par du mécénat. L'école revendique son attachement à la laïcité. Les parents déboursent 75 euros par mois. Comme à Asnières, une quinzaine d'écoles devraient ouvrir leurs portes à la rentrée prochaine dans plusieurs grandes villes de France.

Le JT
Les autres sujets du JT