Université : l'inquiétude des bacheliers

La colère gronde au sein de milliers de familles. Près de 87 000 lycéens seraient en attente d'une affectation à l'université pour la rentrée prochaine.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'an dernier, juste après son bac, Corentin souhaitait intégrer une fac de sport. Mais le système admission post-bac (APB) l'a recalé. Cette année, il a tenté sa chance une nouvelle fois, mais raté. "Je ressens un abandon. Dès qu'on a le bac, ils nous jettent. Si vous n'avez rien c'est votre problème", livre-t-il. La plateforme numérique APB était pourtant censée harmoniser les offres des universités et la demande.

10,75% des bacheliers inscrits sont sans affectation

Depuis vendredi 14 juillet, c'est la troisième phase d'attribution du logiciel et les commentaires des étudiants déçus fleurissent sur les réseaux sociaux. Aujourd'hui, sur 808 740 candidats, 86 969 sont sans proposition, soit 10,75% des bacheliers inscrits. En cause, des capacités d'accueil dépassées en particulier en région parisienne, et des bacheliers de plus en plus nombreux à vouloir faire des études supérieures. L'an dernier en septembre 2016, plus de 30 000 lycéens demeuraient sans affectation sur APB. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La plateforme internet d\'admission post-bac.
La plateforme internet d'admission post-bac. (MAXPPP)