Les Saoudiennes pourront conduire dans 9 mois

Mardi 26 septembre, le ministère des Affaires étrangères saoudien a publié sur son compte Twitter qu’un décret royal autorisant les femmes à conduire était adopté.

Voir la vidéo
avatar
Brut.France Télévisions

Mis à jour le
publié le

L’Arabie Saoudite, l’un des pays les moins paritaires du monde, va enfin laisser les femmes conduire en juin 2018. Bien que cela représente une amélioration conséquente, il ne s’agit pas du changement le plus attendu par les défenseurs des droits de la femme.

Le tutorat pose toujours problème

Manal al-Sharif, la "Saoudienne qui a osé conduire", selon le titre de sa conférence TedTalk de 2013 où elle explique son mouvement "Women2Drive" lancé en 2011, a réagi sur son compte Twitter à l’annonce du gouvernement : "FemmesAuVolant : fait. JesuisMonPropreTuteur toujours en cours."

La Saoudienne fait référence à la règle qui oblige les femmes à obtenir une autorisation pour voyager, sortir de prison ou se marier, signée par un tuteur, qui peut être son père, son mari ou… son fils.

Restrictions tenaces sur la tenue vestimentaire et la présence dans les lieux publics

La loi islamique dite charia impose toujours aux femmes du pays de porter le voile intégral en dehors du foyer. En juillet dernier, une femme a été poursuivie et arrêtée pour avoir publiée une vidéo d’elle sans son voile sur Snapchat.

Les lieux publics comme les stades restent réservés aux hommes, à quelques exceptions près. La fête nationale du 22 septembre a ainsi permis aux femmes d’assister, pendant cette période de réformes, aux célébrations du 87ème anniversaire de la fondation du pays dans l’immense Stade du Roi Fahd, à Riyad.

conduite arabie
conduite arabie (BRUT)