Des volontaires du service civique bientôt mobilisés pour aider les réfugiés

Pour aider les réfugiés dans leurs démarches en France, le gouvernement va faire appel à des volontaires du service civique. La proposition a été formulée par Patrick Kanner, chargé de la Jeunesse et des Sports, en Conseil des ministres mercredi. Ils seront plusieurs centaines d'ici quelques semaines.

(Des réfugiés syriens arrivés à Cergy-Pontoise près de Paris ce mercredi © REUTERS/Jacky Naegelen)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Le service civique concerne des jeunes de 16 à 25 ans, qui s'investissent pendant plusieurs mois dans une mission d'intérêt général. En Conseil des ministres mercredi, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner, a proposé de faire appel à ces jeunes, pour aider les réfugiés qui arrivent actuellement en France. La France s'est engagée à accueillir en urgence 1.000 ressortissants syriens et irakiens pour soulager l'Allemagne

"Nous créons les conditions d'un bon accueil dans notre pays" - Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner
--'--
--'--

A LIRE AUSSI 

►►► Le premier bus de réfugiés syriens et irakiens arrive en France

►►► Réfugiés : trois premiers bus pour une vie nouvelle en France

Ces jeunes du service civique devraient être plusieurs centaines d'ici quelques semaines au service des réfugiés, notamment pour les aider dans leurs démarches quotidiennes. Ils pourront les aider par exemple pour appeler les administrations, pour remplir des formulaires en ligne, pour inscrire les enfants à l'école, pour qu'ils ne soient pas bloqués par la barrière de la langue. Aussi et surtout : des cours de Français, explique Florent Guéguen, directeur général de la Fnars, la Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale.

"En complètement de l'intervention sociale classique" explique Florent Guéguen, directeur général de la Fnars
--'--
--'--

Faciliter le premier contact avec la France

Les jeunes du service civique pourront également organiser des visites "citoyennes", par exemple dans leurs quartiers, se rendre avec eux dans leur Poste ou bureau de banque, descendre avec eux dans leurs commerces. Il s'agit finalement de faciliter le premier contact avec la France de ces familles de réfugiés.

François Hollande avait annoncé en début d'année qu'il voulait développer le service civique, qu'il avait déjà étendu à tous les jeunes âgés de 16 à 25 ans, objectif : 150.000 volontaires chaque année d'ici 2017, soit quatre fois plus qu'aujourd'hui.