Des doutes sur l'authenticité de l'anneau de Jeanne d'Arc

Le Puy du Fou a annoncé ce vendredi avoir acheté aux enchères un anneau ayant appartenu à Jeanne d’Arc. Mais Olivier Bouzy, spécialiste de Jeanne d'Arc et docteur en Histoire médiévale a des doutes quant à l'authenticité de la relique.

(L'anneau a été acheté aux enchères en Grande-Bretagne au prix de 376.883 euros © MaxPPP)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Le docteur en Histoire médiévale et spécialiste de Jeanne d’Arc, Olivier Bouzy a réagi à propos de l'anneau de Jeanne d'Arc, acheté aux enchères en Grande-Bretagne au prix de 376.883 euros. "Je reste sceptique. Il y a une contradiction majeure entre l’anneau vendu et la description faite de la relique par Jeanne d’Arc elle-même" , a-t-il expliqué. "Elle décrit un anneau en cuivre alors que celui qui a été vendu est en argent. Elle affirmait aussi que cet anneau était entre les mains des Bourguignons".

  

   

L'anneau que détient le Puy du Fou a été acheté en Angleterre où il se trouvait depuis 1431. "Rien ne prouve que les Bourguignons l'ont donné au cardinal anglais Henri Beaufort comme la légende de l’anneau vendu le dit", a estimé l’historien. Selon Olivier Bouzy, l’authentification d’un tel objet est compliquée.* "Il est difficile de faire des expertises sur des métaux qui datent d’avant le 16e siècle". 

  *

"On ne compte plus les armures qui auraient appartenu à Jeanne d'Arc. C'est difficile de faire le tri"
— Olivier Bouzy, docteur en Histoire médiévale et spécialiste de Jeanne d’Arc

   

Près de 600 ans après sa mort, Jeanne d’Arc "reste un personnage centrale de notre Histoire" , a précisé ce spécialiste de la Pucelle d'Orléans. Face à une telle passion, il faut rester prudent selon lui : "On ne compte plus les armures qui auraient appartenu ou qui représentent Jeanne d’Arc… Ce n’est pas toujours évident de faire le tri".

L'anneau devrait être présenté à partir dès la mi-avril au Puy du Fou situé près des Herbiers en Vendée.