Dans le Haut-Rhin, le RSA sera conditionné à des heures de bénévolat

C'est le conseil général du Haut-Rhin qui vient de décider de conditionner l'obtention du RSA. Les allocataires devront effecteur sept heures de bénévolat par semaine.

Voir la vidéo
france 2

Mis à jour le , publié le

C'est un département qui ouvre une brèche. Dans le Haut-Rhin, les 20 000 allocataires du RSA devront réaliser sept heures de bénévolat par semaine pour toucher le RSA. Au choix, maison de retraite, collectivités locales ou encore association. Un dispositif unique en France. Dans un quartier de Colmar, les allocataires ont un avis partagé. Isabelle 39 ans est au RSA depuis sept ans. "Je trouve que c'est lamentable, qu'on nous donne tout de suite du travail et on sortira du RSA", commente-t-elle. Jennifer, 30 ans touche le RSA depuis neuf ans et serait intéressée par ce dispositif. "Cela me ferait sortir de chez moi, m'aider à trouver du travail, rencontrer des gens plutôt que de rester coincée dans mes quatre murs", réagit la jeune femme. 

Une décision légale ?

Un RSA sous conditions ? Une idée déjà expérimentée dans d'autres départements. Dans la Drôme, le bénévolat est proposé, mais reste volontaire. A Cayeux-sur-mer, dans la Somme, les allocataires doivent s'occuper trois jours et demi par semaine de l'entretien de la commune. Le Haut-Rhin devient donc le premier département à le rendre obligatoire dès l'année prochaine. Mais la mesure est-elle légale ? Les départements versent le RSA, mais ne valident pas les modalités d'attribution. Associations ou préfet pourraient donc contester la décision devant la justice au nom de l'égalité entre les citoyens.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Des formulaires de demande du RSA et de la prime pour l'emploi, à Mulhouse (Haut-Rhin), le 20 août 2014.
Des formulaires de demande du RSA et de la prime pour l'emploi, à Mulhouse (Haut-Rhin), le 20 août 2014. (MAXPPP)