Dans l'Allier, les éoliennes sèment la division

Tous les ans, il y a 500 éoliennes de plus sur le territoire français, mais ces installations ne sont pas du goût de tous. France 2 fait le point.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

500 éoliennes de plus sont installées en France chaque année. Cela fait partie de l'engagement français sur les énergies renouvelables. En 2014, les éoliennes représentaient 3,5% de la production française d'électricité. Dans l'Allier, les éoliennes font souffler le vent de la discorde entre deux villages. Saint-Clément et Lavoine. À Saint-Cément, les éoliennes sont sur la commune, mais on ne les voit pas depuis le bourg alors que Lavoine n'en possède aucune, mais a hérité d'une vue imprenable sur les éoliennes.
La maison de Claude Scheffer est située à 540 mètres des éoliennes. Il a été obligé d'installer dans sa maison des fenêtres à double vitrage et des volets spéciaux pour insonoriser. Malgré ça, la nuit, il entend les éoliennes. "C'est infernal", souffle le riverain. La distance minimum des habitations étant de 500 mètres, tous ses recours ont été rejetés.

Des indemnités


Parmi les pro-éoliennes, il y a les propriétaires terriens comme Benoit de Soultrait. Et pour cause, il touche une location net d'impôt foncier. 8 000 euros par an qu'il partage avec ses cinq frères et soeurs. "En moyenne par personne de la fratrie, cela fait entre 1 500 et 2 000 par an. On ne fait pas fortune avec", explique le retraité.

Le JT
Les autres sujets du JT