Ce que l'on sait sur l'agression d'un enseignant juif à Marseille

Le parquet de Marseille a ouvert une enquête pour "tentative d'assassinat" et "apologie du terrorisme".

L'école juive "La Source" à Marseille, devant laquelle un enseignant a été agressé, lundi 11 janvier 2016. 
L'école juive "La Source" à Marseille, devant laquelle un enseignant a été agressé, lundi 11 janvier 2016.  (BERTRAND LANGLOIS / AFP)

Mis à jour le , publié le

Le parquet de Marseille (Bouches-du-Rhône) a ouvert une enquête pour "tentative d'assassinat" et "apologie du terrorisme", lundi 11 janvier, après l'agression d'un enseignant juif près d'une école juive, située "boulevard Paul Claudel à Marseille", précise La Provence. Un adolescent de 15 ans a été arrêté, soupçonné d'être l'auteur de l'agression. Francetv info fait le point sur cette affaire.

>> Suivez la situation en direct après l'agression d'un enseignant juif à Marseille

Que s'est-il passé ? 

Lundi matin, devant la mairie du 9e arrondissement de Marseille, un adolescent a agressé à la machette un enseignant juif portant la kippa, alors qu'il se rendait à son travail. La victime a pris la fuite et a été poursuivi par son agresseur, qui lui a porté plusieurs coups au dos et à la main. "Pour se protéger des coups, il aurait porté un livre à son visage, ce qui semble avoir limité les blessures", indique France 3 Provence-Alpes

La victime a été prise en charge par les marins-pompiers. Légèrement blessé, il n'aurait pas eu besoin d'être hospitalisé, d'après La Provence. Le mineur s'est quant à lui enfui en laissant son arme sur place. Il a été interpellé, dix minutes plus tard, par des policiers de la brigade anticriminalité (BAC). 

C'est à ce moment-là, selon le procureur de Marseille, que l'agresseur a dit "avoir agi au nom d'Allah et de Daesh". Il aurait ensuite menacé, d'après le journal La Provence, "de continuer à tenter de tuer des personnes de confession juive". 

Voir la vidéo

Qui est l'agresseur présumé ? 

Selon les premiers éléments dévoilés par La Provence, le jeune homme soupçonné d'être l'auteur de l'agression est né en 2000 et va avoir 16 ans la semaine prochaine. Lors d'une conférence de presse, Brice Robin, le procureur de Marseille, a confirmé cette information. Et de préciser que le suspect était "de nationalité turque et d'origine kurde" et était inconnu des services de police. Il se serait radicalisé sur internet, a encore expliqué le procureur.

Après son arrestation, l'adolescent a été longuement interrogé par la police. Le procureur ajoute qu'"aucun trouble psychiatrique n'a été décelé" alors qu'une source proche du dossier décrivait un individu qui "ne semblait pas jouir de toutes ses facultés"

Son cartable aurait également été retrouvé par un garde de l'école. Il contenait un des copies bien notées. "D'après ses enseignants, c'est un bon élève", a confirmé le procureur, qui ajoute que l'adolescent était scolarisé dans un lycée de Marseille, sans toutefois préciser lequel. Selon Zvi Ammar, président du consistoire israélite de Marseille, "un second couteau de 18 cm" a aussi été trouvé sur l'adolescent.

Quelles suites pour cette affaire ?

Une enquête a d'abord été ouverte par le parquet de Marseille, lundi, en début d'après-midiLa section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie en fin de journée de l'enquête, ouverte pour "tentative d'assassinat aggravée en raison de l'appartenance à une religion et en relation avec une entreprise terroriste", a précisé le parquet. 

Sur Twitter, le Premier ministre Manuel Valls et le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve ont réagi à cette agression antisémite. Le chef du gouvernement s'est dit "révulsé" tandis que le locataire de la place Beauvau a tenu à apporter son soutien à l'enseignant visé.