Boycott du dîner du Crif : "Les musulmans sont pris pour cible, ça suffit !"

Le Conseil Français du Culte Musulman a décidé de boycotter le dîner annuel du Crif ce lundi soir en signe de protestation aux propos du président de la structure Roger Cukiermann. Ce matin, il avait stigmatisé les jeunes musulmans. Le recteur de la mosquée de Paris a réagit sur France Info.

(Pour la première fois depuis 22 ans, Dalil Bouabkeur, Recteur de la Mosquée de Paris n'ira pas au dîner annuel du Crif © MaxPPP)
Radio France

Mis à jour le
publié le

"Considérer que toutes les violences aujourd'hui sont commises par des jeunes musulmans sont des déclarations irresponsables et inadmissibles qui contreviennent au principe même du vivre ensemble." C'est par un communiqué que le Conseil français du Culte Musulman (CFCM) a indiqué qu'il boycotterait le dîner annuel du Crif lundi soir. Le CFCM est fâché par les propos du président du Consistoire. Lundi matin, sur Europe 1,  Roger Cukierman avait expliqué : "Toutes les violences aujourd'hui sont commises par des jeunes musulmans, et bien sûr c'est une toute petite minorité de la communauté musulmane et les musulmans en sont les premières victimes ."

Sur France Info, Dalil Boubakeur a justifié ce boycott. "Les musulmans sont pris pour cible, ça suffit ! " explique le Recteur de la Mosquée de Paris. L"'islamo-fascisme" cautionné par Roger Cukierman, c'est une "terminologie d'une autre siècle  et d'autres horizons que les nôtres" estime Dalil Boubakeur. 

"Nous en avons ras-le-bol de ces insultes" Dalil Boubakeur, Recteur de la Mosquée de Paris
--'--
--'--
Abdallah Zekri, membre du bureau du Conseil français du culte musulman, a lui aussi commenté ces propos et justifié ce boycott. Il juge que Roger Cukierman ne "favorise pas le dialogue inter-religieux"

 

Abdallah Zekri au micro de Gilles Halais
--'--
--'--