Axel Kahn : le sexisme est "une atteinte à l'humanisme"

Le gouvernement lance ce jeudi une campagne contre le sexisme ordinaire. Axel Kahn, généticien, un des parrains de l'opération, a estimé jeudi sur franceinfo que "toutes formes d'infériorisation des femmes "est "une atteinte à l'humanisme".

Axel Kahn est un des parrains de la campagne contre le sexisme ordinaire
Axel Kahn est un des parrains de la campagne contre le sexisme ordinaire (VINCENT ISORE / MAXPPP)
avatar
Radio France

Mis à jour le
publié le

La ministre des droits des femmes Laurence Rossignol lance jeudi 8 septembre "un plan d’actions et de mobilisation contre le sexisme". Cette grande campagne cible le "sexisme ordinaire" qui s’exprime notamment dans le milieu professionnel. Mise à l'écart de décisions importantes, propos paternalistes, culpabilisation... Autant d'éléments qui freinent la progression des femmes.

Une soixantaine de personnalités issues du monde de la culture, des médias, de la science ou encore du sport ont été désignées marraines et parrains de la campagne. Parmi elles, Axel Kahn, généticien, invité sur franceinfo jeudi.

Pourquoi êtes-vous parrain de cette campagne ?

Axel Kahn : Un peu plus de la moitié de l'humanité est composée de femmes. Toutes formes d'infériorisation des femmes est évidemment une atteinte à l'humanisme, ce pourquoi je me bats depuis toujours.

Le sexisme existe-il dans le milieu de la recherche ?

Dans le domaine de la recherche, il y a les mêmes salaires pour les mêmes positions. Il n'empêche que le plafond de verre qui s'oppose à la progression des femmes, en particulier dans l'université plus que dans la recherche, persiste. Aujourd'hui sur 90 universités, ils doivent avoir 11 ou 12 femmes présidentes pour 80 hommes présidents. C'est d'autant plus stupéfiant qu'au niveau des maîtres de conférence dans beaucoup de disciplines les femmes sont plutôt plus nombreuses. (...) Le milieu de la recherche est moins sexiste que les autres parce qu'il y a des scientifiques femmes qui sont remarquables, fantastiques, compétitives et qu'elles valent n'importe qui.

Vous arrive-t-il de tenir des propos sexistes ?

Je fais des plaisanteries un peu paillardes. Il ne faut pas arriver à confondre ce qui est une phrase ou une expression qui incontestablement infériorise ou transforme en objet les femmes. Maintenant que les hommes et les femmes s'attirent l'un et l'autre, que les femmes et les hommes tentent de se séduire l'un et l'autre, que les femmes et les hommes soient l'un pour l'autre des sujets, pas des objets, des sujets de désir, il ne faut pas du tout le refuser. C'est l'humanité que nous aimons.

Axel Kahn, généticien : "Le milieu de la recherche est moins sexiste que les autres parce qu'il y a des scientifiques femmes qui sont remarquables"

00:00-00:00

audio
vidéo