Après un divorce, le niveau de vie des femmes chute

L'Insee a publié ce mercredi une étude sur les familles monoparentales. Conclusion : après un divorce, le niveau de vie des femmes baisse beaucoup plus que celui des hommes.

(Le niveau de vie des femmes baisse de 20% après une séparation © Maxppp)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Dans son étude, l'Insee se penche sur l'évolution des familles en France et en Europe. L'institut relève notamment la progression du nombre de familles monoparentales : en France, elles sont passées de 1,2 million en 1999 à 1,6 million en 2011. La plupart du temps, ce sont les mères qui ont la charge des enfants, et, après une séparation, le niveau de vie de ces femmes baisse significativement.

Le niveau de vie des femmes baisse de 20%

Après une séparation ou un divorce, le niveau de vie des femmes baisse en moyenne de 20%, contre 3% pour les hommes. Quand le mari de Juliette l'a quittée il y a huit ans, le quotidien a effectivement été plus difficile. "Avec le crédit de la maison et un salaire un peu au-dessus du Smic" , cette mère de quatre enfants raconte avoir dû faire des efforts. "Pendant un certain temps, on a mangé de la mauvaise qualité, j'achetais le moins cher" , admet-elle.

Pour France Info, Cécilia Arbona a rencontré Juliette, divorcée, mère de 4 enfants et dans une situation financière difficile
--'--
--'--

"40% des familles monoparentales vivent sous le seuil de pauvreté, alors que c'est 18% pour les familles recomposées et 14% pour les familles traditionnelles" , explique Isabelle Robert-Bobée, chef de la division enquêtes et études démographiques à l'Insee.

"Dans les familles monoparentales, un enfant sur trois vit dans un ménage pauvre" Isabelle Robert-Bobée, responsable à l'Insee
--'--
--'--