Après les attentats, quelque 200 incidents signalés dans les écoles

Une centaine d'incidents au moment de la minute de silence, une centaine d'autres un peu plus tard, détaille le ministère de l'Education nationale. Une quarantaine ont été signalés à la police et à la justice.

(Devant une école primaire, à Perpignan © MaxPPP)
avatar
Radio France

Mis à jour le
publié le

Ce sont des données à prendre avec des pincettes - elles sont déclaratives, et ne concernent que des incidents qui n'ont aps pu être réglés en classe par les enseignants. Rien d'exhaustif donc, "de l'ensemble des difficultés qu'ont pu rencontrer les équipes éducatives" , note le ministère de l'Education nationale.

Reste que, selon le ministère, quelque 200 incidents ont été signalés dans les écoles après les attentats. Une centaine au moment de la minute de silence, jeudi dernier ; une centaine d'autres par la suite. 

Selon le communiqué du ministère, "Conformément aux instructions de fermeté données par la ministre, toutes les difficultés rencontrées ont été traitées localement, de manière proportionnée à la gravité des faits, par les équipes éducatives et pédagogiques, entre dialogue éducatif et sanctions disciplinaires, allant du rappel à l'ordre en présence de l'élève et de ses parents à la convocation de conseil de discipline."  Et jusqu'au signalement auprès des services de police, de gendarmerie ou aux parquets : une quarantaine de signalements ont été faits.

Par ailleurs, "pour accompagner les personnels dans la gestion de ces événements et ne laisser aucun enseignant démuni ou isolé, la ministre a donné instructions aux recteurs de dépêcher, dès cette semaine, dans chaque établissement qui en 

exprime le besoin, des inspecteurs pédagogiques habilités à les assister dans leur mission" .