Thierry Herzog, avocat de Nicolas Sarkozy, dénonce "le mépris du code de procédure pénale"

Le parquet de Paris a requis lundi le renvoi en correctionnelle de Nicolas Sarkozy dans l'affaire Bygmalion. Il lui est reproché le financement illégal de sa campagne présidentielle de 2012. "Cela démontre l'acharnement, voire le mépris du code de procédure pénale", réagit sur franceinfo Thierry Herzog, l'avocat de Nicolas Sarkozy.

Thierry Herzog, avocat de Nicolas Sarkozy
Thierry Herzog, avocat de Nicolas Sarkozy (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

"Au mépris de toutes les règles de droit, le parquet de Paris requiert le renvoi du président Nicolas Sarkozy pour des faits pour lesquels il n'a pas été mis en examen." "Le parquet n'a pas pris la peine d'attendre le délai au terme duquel doivent être prise en compte les observations et les demandes des différentes personnes concernées par cette procédure." Thierry Herzog souligne que cette annonce intervient "le jour où s'ouvre le procès d'un ancien ministre de M Hollande". "Cela démontre une fois encore la manœuvre politique grossière par cette démarche."

Il rappelle que "cette mise en examen a donné lieu à un communiqué du parquet le 16 février 2016 dans lequel le procureur de Paris rappelait que le président Nicolas Sarkozy n'avait été mis en examen que du chef de dépassement du plafond compte de campagne." "Nicolas Sarkozy continuera à demander le respect de la règle de droit. Le droit et rien que le droit."

Thierry Herzog, avocat de Nicolas Sarkozy : "Au mépris de toutes les règles de droit, le parquet de Paris requiert le renvoi du président Nicolas Sarkozy pour des faits pour lesquels il n'a pas été mis en examen."
--'--
--'--