SANTE – Cette salle d'opération "hybride" est présentée comme une première mondiale. Elle a été inaugurée lundi 10 décembre au Centre hospitalier régional universitaire de Lille. Elle permet de combiner chirurgie et imagerie, grâce à une technologie conçue et fabriquée en France. Le bloc opératoire a été équipé d'un robot d'imagerie mobile, que le chirurgien peut déplacer dans la salle en fonction de ses besoins pendant l'intervention.

"Jusqu'à maintenant, il y avait un compromis soit sur le côté chirurgical, soit sur le côté imagerie, a expliqué le professeur Stéfan Haulon, chirurgien vasculaire au CHRU de Lille. Avec ce nouveau système, on arrive à combiner les avantages des deux : on est dans un bloc opératoire parfaitement aseptisé, et on a toutes les dernières innovations en termes d'imagerie."

Le robot permet de traiter des patients inopérables

La salle d'opération permet de "traiter ou de prévenir des pathologies cardio-vasculaires telles que les ruptures d'anévrisme et les dissections de l'aorte, les syncopes, ou encore les AVC", selon un communiqué du CHRU de Lille. Elle permet aussi de traiter des patients inopérables jusque-là car trop fragiles, grâce à des techniques mini-invasives.

Au CHRU de Lille, le robot a aussi permis de diminuer les temps d'attente pour les interventions, en utilisant une seule salle d'opération au lieu de deux. Selon le communiqué de l'entreprise, le développement de cette technologie a coûté 18 millions d'euros, dans le cadre d'un projet d'investissement de GE Healthcare en France de 32 millions d'euros.

Une salle d'opération "hybride" permettant de combiner chirurgie et imagerie, présentée comme une première mondiale, a été inaugurée au Centre hospitalier régional universitaire de Lille, le 10 décembre 2012.
Une salle d'opération "hybride" permettant de combiner chirurgie et imagerie, présentée comme une première mondiale, a été inaugurée au Centre hospitalier régional universitaire de Lille, le 10 décembre 2012. (FRANCE 2 / FRANCETV INFO)