Que se passe-t-il dans notre cerveau au moment de la mort ? Une étude, publiée lundi 12 août aux Etats-Unis (article en anglais), se penche sur ce sujet récurrent. Selon les scientifiques, les sensations et visions, comme celle d'une lumière intense que des gens disent avoir perçue, correspondent à un regain d'activité cérébrale quand la circulation sanguine cesse dans le cerveau. 

Cette recherche effectuée sur des rats "est la première à analyser les effets neurophysiologiques d'un cerveau mourant", explique Jimo Borjigin, professeure de neurologie à l'université du Michigan, principale auteure de ces travaux. Selon elle, environ 20% des personnes survivant à un arrêt cardiaque ont fait part d'une expérience de mort imminente durant leur décès clinique.

Un pic d'activité cérébrale après l'arrêt du cœur

"Beaucoup d'entre eux pensent qu'il s'agit là d'une preuve qu'ils sont allés au paradis. Certains croient même avoir parlé à Dieu !", détaille la scientifique au blog scientifique de la radio publique américaine (article en anglais). "Nous sommes partis de l'idée que si cette expérience résulte d'une activité cérébrale, elle devrait pouvoir être détectée chez les hommes comme chez les animaux, même après l'arrêt de la circulation du sang dans le cerveau", explique la neurologue.

Les chercheurs ont ainsi analysé l'électro-encéphalogramme - qui enregistre l'activité électrique du cerveau - de neuf rats anesthésiés, chez qui ils ont provoqué un arrêt cardiaque. Dans les 30 secondes, tous les rats ont connu une augmentation de leur activité cérébrale, qui s'est avérée très organisée dans tout le cerveau et qui correspondait à un état d'éveil élevé. En outre, ces neurologues ont constaté le même phénomène chez des rats qui s'asphyxiaient.

Dans les 30 secondes qui suivent l'arrêt du cœur de rats de laboratoire, les scientifiques américains ont mesuré une forte activité cérébrale.
Dans les 30 secondes qui suivent l'arrêt du cœur de rats de laboratoire, les scientifiques américains ont mesuré une forte activité cérébrale. (ANNEDDE / E+ / GETTY IMAGES)