Ondes gravitationnelles détectées :"On s’en souviendra encore dans mille ans !"

Des chercheurs ont annoncé jeudi la première détection directe d'ondes gravitationnelles. C'est une avancée majeure en physique qui confirme une prédiction clé d'Albert Einstein dans sa théorie de la relativité générale.

(Pour le physicien Christophe Galfard, "c’est une énigme longue de cent ans qui vient d’être résolue © maxPPP)
avatar
Radio France

Mis à jour le
publié le

"Je vous garantis qu’on se souviendra encore de notre époque dans mille ans ! C’est une nouvelle ère qui s’ouvre dans l’histoire de l’astronomie " a expliqué, ce vendredi, Christophe Galfard, physicien et spécialiste de physique théorique. Invité de France Info, le scientifique a expliqué en quoi la découverte des ondes gravitationnelles était un événement historique pour la recherche. Leur découverte confirme "l’existence de trous noirs, la possibilité qu’ils se rentrent dedans " et offre un nouvel instrument de mesure pour les astronomes : "On a un nouvel instrument pour regarder l’univers. Avant on avait la lumière, maintenant on a les ondes gravitationnelles " affirme Christophe Galfard. "Galilée a inventé un télescope. Imaginez ce qu’on a pu faire avec cette invention depuis ! Là, c’est la même chose. L’instrument a vu deux trous noirs en collision grâce aux ondes. Il va être amélioré et va pouvoir éclaircir plein de mystères. C’est une énigme longue de cent ans qui vient d’être résolue. "On a mis du temps car ces ondes sont extraordinairement petites à détecter. Einstein lui-même pensait qu’on ne pourrait jamais les repérer. "

"On a un nouvel instrument pour regarder l’univers. Avant on avait la lumière, maintenant on a les ondes gravitationnelles" (Christophe Galfard)
--'--
--'--