OGM : José Bové demande la suspension immédiate des cultures

L'eurodéputé vert français a demandé mercredi à la Commission européenne de "suspendre immédiatement les autorisations de mise en culture" accordées au maïs OGM MON810 et à la pomme de terre Amflora, après la publication d'une étude soulignant leur toxicité. Réalisée par des chercheurs français, elle montre une rapide surmortalité des animaux nourris avec des OGM. La Commission européenne demande à l'agence chargée de la sécurité des aliments en Europe (EFSA) d'examiner les résultats.

(DAMOURETTE/SIPA Autre)
Radio France

Mis à jour le
publié le

L'étude est alarmante, et apporte un nouvel argument de taille à ceux qui dénoncent depuis des années la consommation des OGM. En tête : l'eurodéputé vert français José Bové. "Cette étude montre enfin que nous avons raison et qu'il est urgent de revoir rapidement tous les processus d'évaluation des OGM ", explique-t-il, alors que l 'étude montre une surmortalité inquiétante des animaux nourris avec des OGM sur une longue durée (2 ans).

"Par conséquent, je demande solennellement au Commissaire européen John Dalli, chargé de la protection des consommateurs européens, de suspendre immédiatement les autorisations de mise en culture accordées à la variété de maïs MON 810 de Monsanto et à la pomme de terre Amflora de BASF, ainsi que les autorisations d'importer du maïs et soja transgénique ", indique-t-il.

Deux OGM sont actuellement cultivés dans l'UE : la pomme de terre Amflora créée par le groupe allemand BASF et le maïs MON 810 de la multinationale Monsanto.