Des faucheurs volontaires d'OGM détruisent une parcelle de colza en Côte-d'Or

Depuis 9h, samedi, des faucheurs et faucheuses volontaires d'OGM détruisent une parcelle de colza située à Villy-le-Moutier, en Côte-d'Or. Les militants anti-OGM soupconnent les variétés présentes d'être des "OGM cachés issus de mutagenèse".

Des faucheurs volontaires détruisent des pieds de tournesol transgénique le 24 Juillet 2010. (Photo d\'illustration)
Des faucheurs volontaires détruisent des pieds de tournesol transgénique le 24 Juillet 2010. (Photo d'illustration) (ALAIN JOCARD / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Des faucheurs et faucheuses volontaires d'OGM détruisent depuis 9h, samedi 15 avril, une parcelle de colza située à Villy-le-Moutier, en Côte d'Or, à une quinzaine de kilomètres à l'est de Beaune. L'opération s'est terminée en fin de matinée. 

Des "OGM cachés"

Dans un communiqué, les militants anti-OGM accusent BASF, géant allemand de la chimie, de développer sur cette parcelle une technologie "qui permet d'obtenir des variétés de colza et de tournesol rendues tolérantes à un herbicide". Pour ces faucheurs volontaires, ces variétés sont des "OGM cachés issus de mutagenèse".

Après vérification, les militants se sont rendu compte que les parcelles détruites appartenaient à la sociétré allemande KWS, accusé des mêmes torts, ce qu'un des représentants de la société dément à franceinfo. 

"Nous revendiquons notre action et souhaitons un débat dans l'opinion publique sur la question", déclare pour sa part l'un des militants anti-OGM à franceinfo.