Un condor de Californie en vol.
Un condor de Californie en vol. (JOHN CANCALOSI / PETER ARNOLD / GETTY IMAGES)

Qui eût cru que de tous petits plombs puissent mettre en péril la survie du plus grand oiseau d'Amérique du Nord ? Hélas, les efforts pour sauver le condor de Californie sont menacés par le plomb de chasse ingéré par ces charognards, qui se nourrissent de cadavres de cervidés tués par les chasseurs, selon une étude publiée lundi 25 juin dans les Annales de l'Académie des sciences américaine.

Les condors traités pour saturnisme

Depuis sa quasi disparition en 1982, la population de condors de Californie est passée de 22 à environ 400 grâce aux mesures prises comme la reproduction en captivité, la surveillance et les soins vétérinaires des spécimens relâchés dans la nature.

Mais l'empoisonnement des condors par les fragments de plomb compromettent les efforts de sauvegarde. L'étude révèle qu'entre 1997 et 2010, 20% des condors de Californie testés annuellement souffraient d'empoisonnement par le plomb et ont dû recevoir un traitement utilisé pour les enfants victimes de saturnisme. "Nous ne pourrons jamais avoir une population de condors vivant à l'état sauvage si ne nous résolvons pas ce problème", insiste Myra Finkelstein, une toxicologiste à l'Université de Californie à Santa Cruz (ouest), principal auteur de cette recherche.