La mathématicienne iranienne Maryam Mirzakhani, première femme récompensée par la médaille Fields, est morte

Elle avait été la première femme à recevoir la prestigieuse médaille Fields en 2014, l'équivalent du prix Nobel de mathématiques. 

Maryam Mirzakhani à l\'université de Stanford, aux Etats-Unis, le 13 août 2014. 
Maryam Mirzakhani à l'université de Stanford, aux Etats-Unis, le 13 août 2014.  (AP / SIPA / AP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Professeure à l’université américaine de Stanford, la mathématicienne iranienne Maryam Mirzakhani a marqué l'histoire de sa discipline. Première femme à avoir remporté la médaille Fields, l'équivalent du Nobel des mathématiques, en 2014, elle a succombé à un cancer, samedi 15 juillet, aux Etats-Unis.

"Une lumière s'est éteinte aujourd'hui. J'ai le cœur brisé... Elle est partie bien trop tôt", a déclaré sur Instagram son ami Firouz Naderi, scientifique à la Nasa, l'agence spatiale américaine. Agée de 40 ans, Maryam Mirzakhani souffrait d'un cancer du sein, qui s'était propagé aux os, précise la BBC (lien en anglais).

De multiples récompenses

Maryam Mirzakhani, née en 1977 à Téhéran, avait obtenu son doctorat à Harvard en 2004 et enseignait à Stanford depuis 2008, où elle vivait avec son mari et leur fille de 3 ans. Spécialiste de la géométrie des formes inhabituelles, elle a notamment été récompensée pour avoir découvert de nouvelles façons de calculer les volumes d'objets avec des surfaces hyperboliques, comme une selle de cheval.

"Dotée d'une parfaite connaissance d'un éventail très divers de techniques mathématiques et de cultures mathématiques disparates, elle maîtrise une rare combinaison de capacités techniques, d'ambition audacieuse et une profonde curiosité", avait écrit le Congrès international des mathématiciens dans un communiqué annonçant l'attribution de la médaille Fields à la jeune scientifique. 

Maryam Mirzakhani avait précédemment obtenu le prix Blumenthal pour l'avancement de la recherche en mathématique pure en 2009, et le prix Satter de l'American Mathematical Society en 2013. En 2014, elle a également reçu le prix de la recherche de l’Institut Clay, rappelle Le Monde. Dès l'âge de 17 ans, elle avait participé aux Olympiades internationales de mathématiques et remporté la médaille d’or deux années de suite.