Homo sapiens est plus âgé qu'on le croit et n'est pas né en Éthiopie

Une équipe de chercheurs a retrouvé des restes d'Homo sapiens datant de 300 000 ans au Maroc, loin de l'Éthiopie. Jusqu'à maintenant, on était remonté jusqu'à 200 000 ans.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Si Homo sapiens, l'homme moderne, vivait bien il y a 200 000 ans au sud-est de l'Afrique, l'équipe du professeur Jean-Jacques Hublin vient de démontrer que 100 000 ans plus tôt, d'autres Homo sapiens peuplaient déjà le nord-est du continent. Des fragments fossilisés de cinq individus ont été découverts par hasard au Maroc dans la mine de Jebel Irhoud. Cela change totalement le scénario établi de l'apparition de notre ancêtre Homo sapiens sur le continent africain. "Le berceau de l'humanité, c'est l'Afrique", explique le professeur d'anthropologie.

Petit, armé avec de bonnes dents

Ces ancêtres ont des faciès modernes, mesurent 1,60 m, ont d'excellentes dents. Leur crâne est en revanche plus plat, leur cerveau étant encore en développement. Il s'agissait de chasseurs-cueilleurs, bien adaptés à des chasses en savane. Pour le professeur Yves Coppens, cette découverte montre bien que l'humanité n'a pas de date et de lieu de naissance, mais bien plusieurs foyers à plusieurs époques sur le même continent. Ce continent africain, nos ancêtres y séjourneront 250 000 ans avant que certains partent pour peupler le reste du monde.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le sud du site de Jebel Irhoud, au Maroc, où une équipe internationale de chercheurs a découvert des restes de fossiles de l\'\"Homo sapiens\" entre 2004 et 2016.
Le sud du site de Jebel Irhoud, au Maroc, où une équipe internationale de chercheurs a découvert des restes de fossiles de l'"Homo sapiens" entre 2004 et 2016. (SHANNON MCPHERRON / MPI EVA LEIPZIG)