Chemin des Dames : 100 ans après

C’est la première fois qu’un président français vient commémorer la bataille du Chemin des Dames, qui avait provoqué des pertes colossales dans les deux camps. Ce dimanche 16 avril, François Hollande a tenu à rendre hommage aux victimes.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Nous sommes les sacrifiés", voici les paroles de l’hymne contestataire des soldats de 1917, harassés par la guerre. Pour la première fois, un président de la République vient commémorer la bataille du Chemin des Dames, un siècle après. Ce devait être l’offensive décisive de l’armée française, ce fut un échec sanglant. En six mois de combat, 187 000 morts français, 163 000 morts allemands.

Une émotion toujours palpable

"Longtemps, le Chemin des Dames est resté dans le silence, relégué au fond de nos mémoires, parce qu’il était devenu le Chemin des Morts", a déclaré François Hollande. Le Chemin des Dames fut également le moment des mutineries, de la colère des soldats, épuisés par une guerre qui n’en finit pas. Ces soulèvements seront durement réprimés : au Chemin des Dames, une cinquantaine de soldats seront fusillés. L’émotion était encore perceptible lors des cérémonies de commémoration ce dimanche 16 avril.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un cimetière militaire situé à proximité du Chemin des Dames, dans l\'Aisne, lieu d\'une bataille historique restée comme un traumatisme national et un symbole de la guerre de 14-18.
Un cimetière militaire situé à proximité du Chemin des Dames, dans l'Aisne, lieu d'une bataille historique restée comme un traumatisme national et un symbole de la guerre de 14-18. (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)